Au Finistère, 3 îles objectif 100 % renouvelable

phare-île-Glenan-Ponant-Molene-Ouessant


Sein, Molène et Ouessant ont pour objectif de remplacer le fioul qui leur permet de produire de l’électricité par 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2030. Elles sont accompagnées par EDF SEI.


Trois îles pour 1 000 habitants au  total.  Trois îles isolées du réseau  électrique   du    continent,   mais alimentées par des petits groupes électrogènes au fioul dont EDF SEI a la responsabilité.
Des îles marquées par le changement climatique, dont les habitants ont bien conscience notamment avec la  montée  des  océans.  Le point  culminant  de  l’île  de  Sein  est  à  9 mètres au-dessus du niveau de la mer et ce petit bout de terre de près d’1 kmpourrait bien disparaître dans cent ans si rien ne change. Alors les bretons ont envie d’agir, et vite parce que ça chauffe. On s’affranchit du 100 % fioul, on rénove les habitations, on mène une campagne de LED, on régule les jets d’eaux …

«En avril recouvre-toi d’un fil » 


Il sera mis en service progressivement sur l’île de Sein, une centrale photovoltaïque de 75 kWc, un bâtiment en autoconsommation équipé de panneaux solaires et de micro éolien.

Vue les conditions environnementales à certains moments, il y aura plus de production renouvelable que de consommation.  La  clé sera le stockage par batterie pour récupérer le surplus et permettre de garantir la continuité d’alimentation pour les habitants. 

Au total EDF SEI investira environ 2 millions d’euros d’ici à 2020 sur les systèmes de stockage et les contrôles commandes innovants associés pour ces trois îles finistériennes
C’est grâce à ce type de stockage qu’on atteindra au moins 50 % d’ENR d’ici à 2023.
Pour le 100 %, il va falloir inventer de nouvelles technologies pour passer d’un stockage de quelques heures à quelques mois. L’objectif est d’y parvenir au plus tard en 2030.

Faire voyager l'innovation


Les solutions techniques déployées pour l’insertion d’un maximum d’ENR et le fonctionnement des micro-réseaux de ces trois îles bretonnes pourraient aussi être appliquées, par la suite, dans d’autres îles ou zones isolées







Posts les plus consultés de ce blog

Le Baliste, présent dans le bassin d’Arcachon, serait-il un marqueur du changement climatique ?

L'énergie marémotrice: une énergie en développement